Huiles essentielles / Maison au naturel

Huiles essentielles & produits ménagers maison : pas si écologique que ça !

Quand j’ai commencé à fabriquer mes produits ménagers maison, j’y ajoutais presque systématiquement quelques gouttes d’huiles essentielles. Du tea tree pour ses vertus antibactériennes, du citron pour assainir, de la lavande pour son odeur fraîche et relaxante… Après tout, les huiles essentielles sont naturelles donc écologiques nan ? Ben pas vraiment en fait.

De la production à leur utilisation, les huiles essentielles ne sont pas aussi écologiques que cela et ont un réel impact sur l’environnement. Du coup, finito les huiles essentielles dans mes produits ménagers maison et je vous explique pourquoi !

Huiles essentielles et produits ménager : ça ne fait pas bon ménage (hihi)

1. Attention à la surexposition !

Certes, les huiles essentielles sont biodégradables et naturelles, mais n’oublions pas que ce sont des concentrés ultra-puissants de plantes. Petit rappel : ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il est sans danger.

À titre d’exemple, une seule goutte d’huile essentielle de Camomille noble représente l’équivalent de 10 tisanes bien infusées ! 😲 Il y a donc une raison si elles sont (pour la plupart) déconseillées aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes asthmatiques : les huiles essentielles sont hautement concentrées et peuvent être irritantes, toxiques et agressives pour la peau et les voies respiratoires.

Voilà pourquoi ce sont des remèdes très efficaces et puissants à utiliser avec précaution et parcimonie. Inutile de se surexposer aux huiles essentielles en les utilisant pour faire le ménage – ce qui rend vite compliqué de savoir si on atteint la limite quotidienne recommandée ou non. À savoir : entre 8 à 10 gouttes d’huiles essentielles cumulées par jour (interne ou externe).

2. Eaux usées et menace pour l’environnement

Les huiles essentielles peuvent être nocives pour certains animaux (notamment chats, furets et lapins) et dangereuses pour l’environnement en particulier la faune et flore aquatique. Actuellement, on a encore trop peu de recul sur leur impact environnemental après le passage par les stations d’épuration pour ne pas faire attention.

C’est pourquoi il est plus prudent de les exclure des produits ménagers qui sont rejetés dans les eaux usées et finissent dans les milieux naturels environnants : lessive, liquide vaisselle, bloc WC…

3. Les huiles essentielles : gourmandes en ressources naturelles et pas si écologiques que ça

Il faut aussi être conscient que la production des huiles essentielles nécessite beaucoup beaucoup beaucoup de ressources. La palme revient sans conteste à la Rose de Damas : 4 tonnes de pétales sont nécessaires pour obtenir 1 kg d’huile essentielle ! Bon, c’est un exemple extrême qu’on n’utiliserait pas pour faire le ménage de toute façon.

Mais prenons la Lavande alors, une incontournable qu’on a tous et toutes à la maison et qui sent bon la Provence : 120 kg de fleurs sont tout de même requises pour produire 1 kg d’huile essentielle. Ça en demande du boulot à Mère nature !

Sans parler des pesticides, des solvants nocifs utilisés au moment de l’extraction, du transport (certaines viennent de très loin), de la déforestation, de la monoculture et des conditions de travail des ouvriers. En sachant tout ça, on se dit que ce serait vraiment dommage de gaspiller les huiles essentielles pour faire le ménage non ?

L’huile essentielle de Sauge sclarée de Bioflore, biologique et produite en France : la plante sacrée des femmes qui favorise l’équilibre hormonale

Comment utiliser les huiles essentielles de façon écologique et responsable ?

Bon maintenant qu’on connait un peu plus l’impact des huiles essentielles sur l’environnement, on fait quoi ? On leur redonne leur rang de Queen B à la maison ! Ce sont des petites merveilles de la nature aux vertus médicinales précieuses : pour ma part il n’est plus question de les gaspiller pour nettoyer la vaisselle. Surtout quand il existe déjà des produits d’entretien naturels et vraiment écologiques.

Résultat : les huiles essentielles ont retrouvé leur place de remèdes naturels à la maison. En gros, pour prendre soin de soi et soigner les bobos du quotidien. Retrouvez toutes mes recettes maison à base d’huiles essentielles pour se soigner au naturel.

Comment choisir une huile essentielle écologique et de qualité : mes quelques tips

  • Une huile essentielle biologique : cherchez les logos des labels AB ou Ecocert sur le flacon ou renseignez-vous sur l’entreprise, car certains petits artisans n’ont pas la certification mais respectent bien dans les faits les préceptes d’une production écologique et raisonnée = pas d’engrais ou pesticides chimiques.
  • Produite en France : vérifiez la provenance et préférez celles produites en France qui doivent respecter un cahier des charges strict et passer toute une batterie de tests avant d’être mises sur le marché. Et aussi, plus la production est locale, plus l’empreinte carbone est réduite (moins de transport).
  • Une alternative locale aux huiles essentielles exotiques : optez si possible pour une HE locale aux propriétés similaires plutôt qu’une HE exotique qui vient de très loin et dont les conditions de production sont parfois bien discutables tant pour les humains que pour l’environnement. Si ce n’est pas possible, préférez-les biologiques et issues du commerce équitable et de petites fermes pour soutenir l’agriculture paysanne.
  • Le prix : faîtes attention au prix, car produire une huile essentielle de qualité a un coût (culture bio, bonnes conditions de travail pour les ouvriers, rendement etc.).
  • Produite par une entreprise responsable : regardez du côté de Bioflore, Florame, De Saint-Hilaire, La Ferme du Hitton, La Compagnie des Sens

L’utilisation de ces petits flacons a explosé ces dernières années et leur impact sur l’environnement avec. Tant et si bien qu’on a perdu de vue l’usage premier de l’aromathérapie : soigner. En bref, c’est un peu comme pour tout : il faut faire attention à notre façon de consommer même les produits naturels. Qu’il s’agisse de la provenance en préférant le local que les conditions de production tant pour l’environnement que pour les humains en soutenant l’agriculture paysanne et biologique.

Voilà pour moi c’est fini les huiles essentielles dans les produits ménager maison ! Et vous, vous en pensez quoi ? Vous les utilisez comment ?

Découvrez mes autres recettes maison :
👉 8 produits d’entretien vraiment écologiques
👉 Les huiles essentielles de l’hiver à avoir chez soi
👉 Vinaigre d’agrumes pour nettoyer la maison (sans huiles essentielles)

Laisser un commentaire

    Laisser un commentaire