Menu

Comment connaître son type de peau ?

Pendant longtemps, je ne connaissais pas mon type de peau. Je pensais avoir une peau grasse alors qu’elle est mixte à tendance sensible. Terrible erreur ! Plus j’en prenais soin comme une peau grasse, plus elle se fragilisait et se rebellait à coup de boutons, rougeurs et autres joyeusetés !

Ça a changé du tout au tout dès lors que j’ai commencé une routine beauté adaptée mon type de peau. Ça tombe sous le sens : une peau grasse et une peau mixte sensibilisée ont des caractéristiques et des besoins différents.

Il est important de connaître son type de peau pour lui apporter les soins appropriés. C’est la 1ère étape indispensable pour avoir une belle peau en bonne santé !

Les différents types de peau

Il existe 4 différents types de peau : normale, sèche, grasse et mixte. Vous pouvez connaître la nature de votre peau en procédant à un petit examen de votre visage démaquillé et à la lumière du jour. Quelles caractéristiques vous correspondent le plus la plupart du temps ?

  • Peau normale = Tout va bien, rien à signaler ! → teint clair et lumineux lisse, pas de brillance, peau ferme et souple, pores serrés, toucher doux.
  • Peau sèche = Absence de sebum → teint clair ou terne, pas de brillance, peau fine, pores serrés, toucher doux, sensations de tiraillements et d’inconfort, peut peler, sensible au changement de température et au vent.
  • Peau mixte = Surproduction de sebum localisé → teint terne, brillances et imperfections sur la zone T, peau épaisse, pores dilatés sur la zone T, points noirs sur la zone T, toucher gras sur la zone T et normal sur les joues.
  • Peau grasse = Surproduction de sebum sur l’ensemble du visage → teint terne, brillances sur tout le visage, peau épaisse, pores dilatés, points noirs et boutons, toucher gras.

Le test du mouchoir pour connaître son type de peau

Si l’observation devant le miroir n’est pas concluante, je vous propose une seconde méthode pour identifier votre type de peau : le test du mouchoir.

  1. Se démaquiller le visage le cas échéant.
  2. Se nettoyer la peau avec un savon doux.
  3. Patienter 20/30 minutes.
  4. Presser un mouchoir en papier déplié sur l’ensemble du visage (comme un masque).
  5. Observer le mouchoir à la lumière.

Maintenant, vous pouvez déterminer votre type de peau en fonction des résultats du test :

  • Aucune trace sur le mouchoir → peau normale ou sèche
  • Traces sur la zone T (front, nez, menton) → peau mixte
  • Traces sur tout le mouchoir → peau grasse

Les tendances de peau

A cela peut aussi s’ajouter une ou plusieurs tendances. Ce n’est pas un type de peau, mais plutôt un état de la peau passager qui peut être causé par de multiples facteurs : stress, fatigue, climat, pollution, hormones, alcool, alimentation, rayons UV, génétique…

Ainsi vous pouvez avoir une peau à :

  • Tendance sensible
  • Tendance déshydratée
  • Tendance acnéique
  • Tendance mature
  • Tendance terne
  • Tendance atopique

Et, c’est là où ça se complique un petit peu. Par exemple, une personne qui a la peau grasse à tendance déshydratée par l’utilisation de produits décapants peut en conclure, à tort, qu’elle a la peau sèche. Elle va donc la nourrir avec des produits riches adaptés aux peaux sèches, mais pas aux peaux grasses. Sa peau va réagir en produisant plus de sebum et de boutons !

Il est donc important de connaître votre type de peau qui a peu de chance de changer au cours de la vie (sauf traitement médical) et d’être à l’écoute de l’état de la peau qui donne des indices sur un éventuel déséquilibre à corriger. Une fois votre type de peau identifié, vous pouvez choisir des soins adaptés pour soigner d’éventuels défauts et avoir un joli teint !

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a aidé à mieux comprendre votre peau. Avez-vous réussi à déterminer quel est votre type de peau ? Je vous concocte des articles pour vous aider à choisir les soins naturels (huiles végétales, eaux florales et huiles essentielles) adaptés à chacun d’eux ! 🌿👇

Épinglez l’article sur Pinterest

Partager l'article

Vous en avez pensé quoi ?

    Laisser un commentaire